Auroville

Publié le par Luisito

Il y a parfois des utopies qui sont inclassables. A la fois communauté spirituelle et nouveau modèle de société, Auroville intrigue. Tout d'abord Auroville n'est pas un ecovillage, un hameau ou une communauté hippie dans le Larzac, mais une véritable ville (environ 2000 habitants)... en Inde!
Auroville 003
Elle se situe près de Pondicherry et a été fondes par Mirra Richard en 1968, d'origine française. Elle est considérée actuellement comme une guide spirituelle reconnu bien au delà de Auroville.

Communauté spirituelle
Je ne vais pas m'étendre sur le sujet car, athée convaincu, tout ce qui est spirituel m'est complément étranger. Cependant, il faut comprendre que Auroville n'est pas une secte, ni une communauté religieuse. Rien n'y oblige personne a "pratiquer". Cependant tout ce qui est méditation est fortement encourage. La ville est construite autour du Matrimandir , y venir permet de se méditer, de faire le vide, trouver un équilibre. Ce n'est pas un lieu de culte ni de prière. De même la fondatrice de cette ville, Mirra Richard, dite "la Mère", n'est pas un chef ou une semi-divinité, mais une guide spirituelle, pas plus. Une philosophe très respectée et reconnue. Entendons nous bien, ce n'est pas une secte, rien n'est demande a personne au niveau financier, il n'est pas demander de prier ni d'adorer quelconque "Gourou". Il faut juste etre en harmonie avec certaines valeurs tels que l'harmonie avec la nature, l'Homme et soi-meme.

Société alternative

Comme sur le plan spirituel, rien ne semble obliger personne a avoir un mode de vie particulier. Cependant, on remarque qu'il semble y régner un certain désintéressement de la société de consommation, un refus du salariat et un accent est mis sur le développement de soi, des arts et de la vie communautaire.
Auroville Ahead....
Mais rien n'est tout blanc ou tout noir. Certains y ont crée leur entreprise, avec des salaries. Certains font leur jardin, troquent les légumes et se ravitaille a une coopérative sans transfert d'argent alors que d'autres font des bénéfices et vont au petit supermarché... Chacun semble y trouver sa place, une démocratie participative semble gérer ce petit monde.

Laboratoire utopique


Le peu de doctrine et l'absence de véritable chef font de cette société un véritable laboratoire. Chacun y va a son rythme, aussi bien au niveau spirituel que sur sa place dans la société. Il semble que la "règle" veut qu'on ait un projet de vie suffisamment viable (a savoir, ne pas vivre au crochet de la ville). Peut-être est-ce la société idéal? En tous cas, cela semble aussi intéresser le gouvernement indien: loin de se battre contre cette société alternative, l'encourage fortement (facilite au niveau des Visa, aide matérielle...). Si vous voulez y aller, c'est ouvert a tous! Les gens viennent des quatre coins du monde et le plan original de la ville prévoit un développement jusqu'à 50 000 habitants! Ça semblerait être la première ville anarchiste spirituelle? Pour aller plus loin:

Commenter cet article

Vincent 16/11/2009 13:56


Très bon article, bien écrit, plein de bon sens et qui passe au-dessus des clichés récurrents sur Auroville.
Bravo !